Chutes Victoria, merveille de la nature

Quand nous avons planifié l’Afrique australe, la visite des chutes Victoria s’est vite imposée (merveille de la nature, histoire familiale de Rudo) malgré le long trajet depuis l’Afrique du Sud avec la traversée du Botswana, soit près de 1000 km de là où nous étions. C’est pour cela que nous avions programmé 4 de jours de “vacances” à Livingstone en Zambie dans notre road trip pour souffler de notre premier tiers de voyage. Livingstone du nom du célèbre explorateur qui découvrit les chutes au 19ème siècle (enfin, le premier”blanc” !) n’est qu’à 10 km.

Nous nous sommes posés 4 nuits dans une auberge pour backpacker le Fawlty Tower, une excellente adresse bon marché où nous avions 4 lits dans un dortoir de 4.  Les enfants ont pu rencontrer de nombreux voyageurs venus du monde entier et se sont lier avec un québécois de leur âge. Nous avons aussi bien profité de la piscine un peu fraîche à cette saison. Gabin en a profité pour s’essayer à la confection de pancakes avec le cuisinier.

 

Nous avons consacré une journée à la découverte des chutes côté Zambie. Pour des raisons politiques (Mugabé, corruption), de sécurité et financière (payer un autre visa pour entrer au Zimbabwe + l’entrée du parc soit une centaine de dollars à 4), nous avions décidé de n’explorer que cette partie des chutes mais nous avons pu traverser l’ensemble du pont Victoria Bridge (pas besoin de visa pour ça,, le pont est le nomasland entre les deux pays).

Crédit photo Absolu-voyage

 

Le vendredi matin, nous sommes donc allés parcourir le parc naturel qui entoure les chutes pour les admirer. C’est l’hiver austral donc la saison sèche donc le débit est moins important qu’en été mais la visibilité est excellente. Après la pause déjeuner, à l’aide d’un guide, nous avons traversé le fleuve Zambèze à pied pour aller nous baigner et les enfants plonger dans une “bassine” en haut des chutes : un moment incroyable. Bien fatigué nous rentrons et décidons de revenir le lendemain pour découvrir le pont et les sauteurs à l’élastique (3ème plus haut du monde).

Voici une sélection de photographies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *