La magie de l’Okavango

Après notre séjour aux chutes Victoria et notre seconde incursion dans le Chobe National Park, nous sommes entrés en Namibie en traversant la bande de Caprivi et le parc national de Bwabwata pour aller explorer pendant 4 jours le mythique fleuve Okavango. Ce dernier prend sa source en Angola puis sert de frontière avec la Namibie avant que le fleuve file vers le sud au Botswana pour terminer sa course dans le désert en formant un immense delta où s’épanouie la vie sauvage. En effet, suite à un accident géologique survenu il y a plusieurs milliers d’années, l’Okavango ne se jette pas dans l’océan.

Notre première étape fût le village de Mukwe en Namibie où nous nous sommes posés 2 nuits dans le self-catering de Sampie au bord du fleuve, avec vue sur une île du fleuve, à quelques encablures de la frontière de l’Angola. L’endroit est magnifique avec la double vue sur le fleuve depuis les deux chambres et le jardin. Janesse le “guy” de Sampie qui s’occupe de la propriété avec sa famille nous a accueilli et a été aux petits soins avec nous. Il a appris notamment aux enfants à pêcher et ces derniers ont passé la journée à pêcher et jouer avec ses enfants. Nous avons contemplé depuis la terrasse posée au-dessus du fleuve les pêcheurs en moroco le bateau traditionnel et  une femelle hippopotame et son petit qui ont passé la journée sous l’eau à une cinquantaine de mètres de nous. Nous en profitons pour souffler et se reposer après les 450 km avalés pour y parvenir.

  

 

 

 

 

 

 

 

   

   

 

Le 3ème jour, nous reprenons la route en direction du Botswana. Nous traversersons la Mohango game reserve où nous croisons une famille d’éléphants juste avant la frontière. Nous longeons ensuite le fleuve jusqu’au village d’Ikoga au sud de Sepopa où nous attends Large le ranger qui doit nous conduire dans le camp de Luke  situé sur une île au début du delta. Impossible d’y accéder avec notre voiture de location. Nous la laissons au village après que le ranger se soit “arrangé” avec son frère pour nous y conduire en 4×4 avec un canapé posé à l’arrière en guise banquette ! Arrivés au camps, nous y sommes seuls au milieu de la nature et des animaux sans clôture pour protéger le camps ! Une expérience unique à vivre, surtout la nuit où tous les bruits nous parviennent jusqu’à l’intérieur des tentes. Du camps, avec le bateau, nous avons pu exploré le delta, un paradis pour les oiseaux, les crocodiles et les hippopotames. Notre ranger n’ a pas hésité à nous emmenés pour un safari à pieds avec les crocos à porter de vue.

Après deux nuits dans ce camps nous reprenons la route pour Ghanzi dans le nord du désert du Kahalari pour aller rencontrer les Sans. Nous renonçons à aller jusqu’à Maun au sud du delta où nous devions survoler en avion le delta et la Moremi game reserve. En effet, les enfants commencent à être fatigués par la voiture. Nous décidons de leur épargner 400 km de voiture et nous accordons à la place une seconde journée chez les Sans et sans déplacement.  Voici une sélection de photographies prises dans l’Okavango.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *