Vis ma vie d’écolier à l’île Maurice

Invités par Miss Emma, professeur de français langue étrangère (FLE), Guillemette et Gabin sont allés passés une journée au sein de l’International Preparatory School (IPS) située à Labourdonnais dans le nord de l’île. Au cours de cette journée d’immersion, ils ont vécu la journée type d’un écolier de Maurice. Chacun des enfants a été  intégré à une classe et selon l’enseignante a suivi des cours de français, de maths, d’arts plastiques ou de lecture. Ils y ont pris leur déjeuner et ont profité des récréations pour jouer avec de nouveaux copains. Comme à La Réunion, Ils avaient aussi à intervenir dans le cadre du projet pédagogique de deux classes de CE2. On vous explique.

 

L’IPS est une école élémentaire anglaise privée qui accueille des élèves mauriciens et étrangers tous revêtus d’un uniforme comme d’ailleurs dans toutes les écoles publiques du pays. La particularité de cette école est qu’elle applique le Programme Primaire du Baccalauréat International® (IB) qui s’adresse aux élèves âgés de 3 à 12 ans. Pour les non-initiés, la pédagogie enseignée dans cette école “prépare les élèves à devenir des apprenants permanents qui sont actifs et altruistes, respectueux des autres comme d’eux-mêmes, et capables de prendre part au monde autour d’eux. Le programme se concentre sur le développement complet de l’élève et de ses capacités de recherche au sein de la salle de classe et au-delà”. Autrement dit, les enseignements ne sont pas cloisonnés par discipline avec chacune un programme spécifique comme dans la plupart des écoles françaises (Par exemple : 1h30 de français puis 1h30 de math le matin, 1 h de science l’après-midi , 1 h d’arts créatifs et 1 h d’EPS l’après-midi) mais sont organisés autour d’items transdisciplinaires définis en début d’année pour une période donnée et qui reposent sur 5 piliers : les connaissances, les concepts, les savoirs-faire, les savoirs-être et l’action.

 

Pour ceux qui ne sont pas du métier et qui n’auraient rien compris, voici un exemple concret. Depuis la rentrée scolaire et pendant 7 semaines, les élèves des classes de niveau young 4 (équivalent du CE2) travaillent sur l’item Partageons la planète et le module Adaptation. Pour le travailler avec ses élèves l’enseignant fait appel à la géographie, à l’histoire, aux sciences, aux mathématiques et à l’anglais puisqu’ici les cours sont dispensés en anglais ! je précise que comme dans une école française, il n ‘y a qu’un enseignant par classe ce qui facile grandement la mise en place d’une telle pédagogie même si cela nécessite beaucoup de réunion au sein de l’équipe enseignante de l’école. Seuls les cours de français sont dispensés 3 heures par semaine par une professeur spécialisée de FLE pour les élèves dont le français est leur langue maternelle ou qui l’ont choisi comme langue seconde.

 

 

D’ailleurs, si miss Emma a invité les enfants dans son école c’est parce que les enseignants de ce niveau ont choisi l’Item Partageons la planète/adaptation et pour faire étudier et apprendre le français à ses élèves, miss Emma a sélectionné le thème Les animaux d’Afrique et les menaces sur leur habitat. La partie Afrique australe de notre tour du monde servant de support, Gabin et Guillemette ont donc au cours de leur journée présenté un exposé sur les animaux d’Afrique qu’ils ont vus et les dangers qu’ils ont constatés pour leur vie et leur habitat comme la déforestation, la pollution des plastiques, le braconnage… Ils ont fait leur petite “conférence” devant une cinquantaine d’élèves et 5 enseignants, : de vrais profs pros ! Ils ont ensuite échangé sur leur tour du monde et répondu aux questions préparées en classe par les élèves. L’occasion de parler français pour tout le monde.

 

De chaleureux remerciements à Miss Emma pour avoir organiser cette journée ainsi qu’aux enseignants et au directeur de l’école pour leur accueil.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *