L’argent au Vietnam, ça peut coûter cher

Dans cet article, je ne parlerai pas des frais prélevés par votre banque en France pour l’utilisation de votre carte bancaire à  l’étranger, retraits et paiements, mais des frais prélevés par les banques vietnamiennes pour l’utilisation de celle-ci ; frais qui peuvent venir s’ajouter et vite gonfler les frais déjà pris par votre banque (sauf à avoir négocier ou souscrit une formule « gratuité » des frais à l’international).

Ce qu’il faut savoir avant d’arriver au Vietnam

 

Les possibilités de retraits dans un distributeur automatique (ATM) au Vietnam sont en adéquation avec les salaires perçus par la population, c’est à dire faible. Le salaire minimum est d’environ 1,5 millions de Dongs et le salaire moyen à Ho Chi Minh est d’environ 150 dollars U.S.

Debut novembre 2017, 1 € valait 26000 Dongs. 1 mois plus tard, il s’échangeait contre 27000 au cours officiel fixé par le gouvernement.

Suivant le type de banques, publiques ou privées, le plafond maximum pour chaque retrait est de 2, 3 ou 5 millions de dôngs ce qui correspond respectivement au cours de change d’aujourd’hui à 80 €, 112 € ou 192 €, une fortune dans ce pays. Mais quand on voyage en famille à 4 comme la notre, les retraits s’averent donc très réguliers pour ne pas dire quotidiens et les frais vite s’accumuler. Pourquoi ?

[Attention : le retrait de 5 millions n’est pratiqué que par peu de banques : VIETOMBANK, ANZ, BIDV et HSBC.]

 

Retirer dans un ATM

 

Pour chaque retrait, presque toutes les banques vietnamiennes prennent une commission qui peut aller jusqu’à 3 % chez BIDV par exemple avec un minimum à percevoir de 50 000 dôngs quelque soit le montant du retrait. Cette commission s’ajoutant à la somme retirée, votre banque calcule aussi ses frais dessus.

Les banques vietnamiennes les moins chères sont SACOMBANK et Agribank qui ne prélèvent que 20 000 Dôngs de frais pour des retraits maximum respectifs de 3 et 2 millions, soit 0,75 et 1 % de la somme si vous retirez le maximum à chaque fois. Nous n’avons pas testé toutes les banques du pays mais la commission est en générale de 40 000 Dongs par retrait (n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire pour actualiser cet article !)

Pour échapper à ses frais, il n’y a que 2 solutions :

– Si vous avez une carte Visa émise en Europe, il n’y a aucun frais de retrait chez ACB. Le maximum autorisé est de 3 millions de Dongs mais on peut faire plusieurs retraits consécutifs (vérifier ses plafonds autorisés par votre banque). Il suffit de taper “ATM ACB” dans maps pour en trouver un.

– si vous êtes clients HSBC avec une carte visa ou MasterCard de cette banque il n’y a aussi aucun frais si vous retirez dans un ATM de cette banque et chez Techcombank. Sinon, il y a des frais. (Paroles d’expatriés !)

 

Payer en carte bancaire, la fausse bonne idée ?

 

Lorsque vous voulez payer en carte bancaire, une taxe (ou une commission selon) de 3 % s’appliquent. Elle est prélevée par la banque et reversée pour partie au gouvernement. Évidemment cela s’ajoute aux frais pris par votre banque.

Si vous voulez la “contourner” en payant vos réservations d’hôtel directement en ligne via Booking ou Agoda par exemple, vous allez vite vous rendre compte que la quasi totalité des hébergements pour bagpackers ou bon marché pratiquent le paiement direct à l’établissement. L’enregistrement de votre carte ne servant qu’à réserver et ne sera débitée que si vous ne vous présentez pas à l’hôtel.

Changer des €uros sur place c’est mieux sauf que …

 

Arriver au Vietnam avec des billets en €uro en bon état permet d’échapper à ces frais surtout si on fait le change dans une des bijouteries d’Hanoi ou de Ho Chi Minh qui ne prennent pas de commission et où l’on ne vous demandera même pas votre passeport. C’est aussi là que l’on peut obtenir des dollars pour payer ses visas pour le Cambodge.

Il est aussi possible d’effectuer ce type de change dans les guesthouses ou restaurants dans certains villages comme à Tam Coc (baie d’Ha Long terrestre) où il n’y a aucun ATM mais où vous y verrez pourtant les panneaux ATM accrochés à leur devanture. Simplement, avec leur terminal de carte bancaire, il vous débite votre carte (+ les 3 % de frais !) et vous donne la sommes en espèce (- les 3% évidemment). S’il y a le panneau, c’est qu’il y a du change aussi.

L’avantage de ces deux solutions c’est que ça vous coûte moins chère et qu’on peut négocier. De base,  ils proposent 1 € pour les 26000 dongs. Nous avons réussi à obtenir 26500. C’est donc intéressant d’avoir une appli gratuite comme CURENCY qui permet non seulement de faire ses conversions rapidement entre les monnaies du monde mais de suivre les cours d’une monnaie par rapport à une autre pour être en position de bien négocier. Sinon, Si vous êtes frileux, changer ses billets dans une agence de change revient moins chère que dans une banque mais éviter les aéroports car les commissions y sont plus élevées.

Sauf que quand on voyage en tour du monde ou un tour de l’Asie, et que le Vietnam n’est pas votre première destination, on a pas toujours avec soi la somme en Euros nécessaire pour tout son séjour. D’où la nécessité de bien regarder cet aspect lors de sa préparation et de partir, au pire, avec deux cartes bancaires de réseau différentes et de bien choisir ou de négocier aussi avec sa banque en France pour limiter les frais au si on n’est vigilant, votre séjour au Vietnam peut vous coûter 3 à 6 % supplémentaires.

 

 

2 comments on L’argent au Vietnam, ça peut coûter cher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *